Les supports élastomère sont utilisés dans l’industrie automobile pour garantir un maximum de confort dans l’habitacle. Ils réduisent la transmission des vibrations dans la voiture en absorbant les efforts statiques et dynamiques générées par le moteur. La capacité des supports élastomère à transmettre les vibrations est caractérisée, entre autres, par la raideur dynamique du support et représente un facteur clé pour les ingénieurs en acoustique et vibrations. Conséquence du développement des véhicules hybrides et électriques, la demande pour caractériser la raideur dynamique sur des plages de fréquences de plus en plus hautes ne cesse d’augmenter.

Le banc d’essais vibratoire m+p HFDST-3000-E développé par m+p international permet de mesurer la raideur dynamique et le facteur de perte des supports élastomère dans une gamme de fréquences jusqu’à 3 000 Hz. Le but de ce banc d’essais haute-fréquence est de caractériser dynamiquement des supports moteur, des supports châssis, des amortisseurs de vibrations, etc. sous une précharge statique. Le banc d’essais mesure la raideur dynamique du spécimen dans une gamme de 250 à 50 000 N/mm pour des fréquences allant de 50 à 3 000 Hz.

Le concept du m+p HFDST-3000-E est basé sur un excitateur électrodynamique qui peut être utilisé avec différents modes d’essais définis dans le logiciel de contrôle de vibrations m+p VibControl. Vibrateur, spécimen, capteurs et masse sismique sont isolées des vibrations extérieures.

Le système de contrôle de vibrations fourni est un produit standard et est constitué du logiciel m+p VibControl et du matériel d’acquisition m+p VibRunner comportant, par exemple, 16 voies d’entrée. Tous les paramètres et les mesures effectuées sont consignés dans un fichier résultat : ces fichiers peuvent être analysés directement pendant la réalisation de l’essai, ou utilisés a posteriori pour l’analyse, pour générer des rapports, ou pour le dépannage.

La sécurité est une priorité absolue : Le m+p HFDST-3000-E a été développé et construit selon les exigences de la directive Machine 2006/42/EC.